Accueil » Le ciel dans tous ses états » 2018 » Un 4 avril 2018 en rotation

Un 4 avril 2018 en rotation

Après trois jours de temps immonde (humidité marine avec ciel bâché), des orages pourraient éclater dans l'après-midi et la soirée du 4 avril au passage d'un front secondaire (le premier passe dans la matinée sans vraiment concerner les plaines). L'ouest héraultais pourrait être particulièrement concerné, la couverture nuageuse se morcelant la-bas. Sur l'est, c'est bâché de chez bâché avec de furtives apparitions du soleil dans l'après-midi. À 16h, des orages sont en place sur l'extrême ouest du département. Je décide de m'y rendre. En arrivant dans la vallée de l'Hérault, le ciel se dégage enfin mais l'ambiance est très brumeuse... Je vois de la belle convection vers le Larzac à ma droite et un ciel "enclumé" dans la direction que je prends. Constatant que la pluie progresse vers l'est, je vais finalement m'arrêter à mi-chemin en Centre Hérault. La convection sur le Larzac devient vraiment profonde, en effet c'est une ligne orageuse qui se forme sur tout le nord/nord-est de l'Hérault :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Alors que j'observe cette magnifique chantilly, à mon ouest le ciel est noir avec les rideaux de pluie mais hormis quelques grondements, je ne vois pas l'activité électrique. J'hésite alors beaucoup car la ligne venant du nord voit sa pointe sud passer sur la haute vallée de l'Hérault : il y a quelque chose à jouer... alors je m'y rend finalement, en passant par des petites routes bien défoncées... je finis par arriver à ma destination et j'ai la confirmation que ça vaut le coup : la pointe sud lâche de la foudre très régulièrement. Mais le temps d'installer le matériel et avec quelques loupés, je ne capturerais que deux "spaghettis". La ligne s’essouffle donc rapidement après mon arrivée. À l'ouest, le ciel est toujours bien sombre et les orages tendent à s'affaiblir et former un gros paquet stratiforme. Au nord, le ciel est bien bleu... ça commence à sentir mauvais, le front vient de passer et c'est peut-être déjà terminé ! Étant donné que ça foudroit encore un peu à l'ouest, j'attends de voir la suite. Puis, le tonnerre se fait entendre plus proche de moi, il semblerait qu'une cellule naisse... et en effet, elle prend juste devant moi mais ne lâchera que des internuageux. La pluie s'arrête mais ça gronde de nouveau et une belle base tourmentée commence à se dévoiler. Sur le radar, ça semble exploser... la c'est la joie, finalement ce n'était pas terminé et je suis idéalement placé !

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

La pluie approche pour de bon, les éclairs serpentent presque au-dessus de ma tête... je décide alors de reprendre de l'avance. Je n'ai pas encore réalisé qu'il s'agissait d'une supercellule qui s'était mise en place... mais en approchant de Canet j'hallucine littéralement en regardant derrière moi : la structure nuageuse est devenue dantesque. Je vais alors effectuer un arrêt rapide avant ma destination :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Un vrai vaisseau se présente à moi. C'est l'excitation complète. Arrivé à la destination initiale, c'est la course pour tout installer et profiter du passage de la toupie. Quelle structure ! Première fois que je vois et capture quelque chose d'aussi explicite, ceci étant certainement ma 3e ou 4e supercellule observée depuis 2011. Les grandes plaines américaines restent un rêve mais que c'est bon de pouvoir en profiter à domicile !

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Alors que ça en est terminé avec la reine des convections, les orages n'ont pas dis leur dernier mot puisque ceux-ci se sont à nouveau formés sur le nord du département et descendent en partie vers moi. Le déclin du soleil s'en mêle, les ambiances sont belles ! Mais la pluie est également la et rend la prise de vue bien compliquée. Une nouvelle structure suspecte se présentera à l'horizon avec même une excroissance faisant penser à un tuba mais cela restera loin et avec la pluie, je n'ai donc pas pu faire un timelapse de la chose et observer mieux cela.

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Une journée à graver dans le marbre, donc ! Cela prouve (s'il le fallait encore) qu'il ne faut pas perdre espoir, persévérer, le ciel peut toujours nous réserver de belles surprises. Dommage qu'il n'y ai pas eu de coup de foudre associé à la structure mais c'est un classique des supercellules : l'activité électrique y est majoritairement intra/inter-nuageuse. Pour finir je vous laisse une petite séquence accélérée de la bête :

Retour à Le ciel dans tous ses états

Dernière mise à jour de la page : 28 novembre 2018

Contact | Copyright © 2004-2018 - chrispics.fr - Par Christian C. | Lexique | Chrispics Carto | Recherche | FB