Accueil » Le ciel dans tous ses états » 2018 » Arcus venteux et électrique le 14 juillet 2018

Arcus venteux et électrique le 14 juillet 2018

Un répit d'une dizaine de jours. Autant vous dire que pour un addict à l'orage (et compte-tenu de cette exceptionnelle année), ça parait une éternité ! Mais la nature faisant bien les choses, ce vendredi 13 juillet, une situation orageuse nocturne est entrevue par les modèles météo dans le sud-ouest, venant s'approcher de la région toulousaine. C'est le début du week-end... alors il n'y a pas beaucoup à hésiter : direction la frontière Aude/Haute-Garonne avec Albert pour retrouver notre collègue ex-héraultais Sylvain, c'est l'occasion d'à nouveau se réunir pour une bonne traque ! :) L'attente va être longue puisque nous arrivons vers 20h/21h (la situation nocturne devient visible après 23h). Après quelques photos d'astronomie (le ciel étant dégagé à l'avant de la dégradation), on entre dans les choses sérieuses avec des flashs de plus en plus insistants à notre ouest. Au radar, les orages se sont bien formés comme prévus en Espagne, ont traversé les Pyrénées et évoluent/se renforcent en approchant de notre position. C'est au final une belle ligne orageuse qui se présente face à nouveau. Les premiers impacts apparaissent à l'horizon puis un bel arcus se dévoile, c'est le calme avant la tempête... la foudre est dispersée sur l'horizon, pas évident à capturer en zoom :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Sauve qui peeeeeeeeeut ! Le front de rafales associé à cet arcus arrive d'un seul coup, on tente une dernière pause mais c'est ensuite la débandade. Les rafales sont vraiment violentes (certainement 100km/h ou plus, comme cela est relevé par certaines stations), mes trépieds de 3kg chacun tentent de basculer, obligé de les coucher par terre pour ensuite les replier, nos affaires dans les coffres qui décollent... un gros bordel, une séquence vraiment comique ^^ Personnellement, c'est la première fois que j'expérimente de telles rafales à l'approche d'un orage (en étant en situation de prise de vue à l'extérieur), d'habitude soit je me replie avant, soit j'ai toujours la chance de ne pas être face au plus gros de l'orage. On laisse donc passer la tempête, la foudre ne veut pas s'abattre à proximité bien que nous soyons au pied d'un champ d'éoliennes. La pluie perdure un bon moment à l'arrière de l'orage, le shooting à l'arrière n'est donc pas une réussite. Par la suite, des cellules isolées se reforment dans la région toulousaine, l'occasion d'une photo supplémentaire avant de retourner au domicile (décollage vers 1h du matin). Une traque lointaine réussie, l'orage fut express mais nous a pour une fois gratifié de foudre en plus des structures, ce n'est pas souvent le cas lorsque l'on se déplace dans ce coin.

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Retour à Le ciel dans tous ses états

Dernière mise à jour de la page : 11 février 2019

Contact | Copyright © 2004-2019 - chrispics.fr - Par Christian Carmona | Lexique | Chrispics Carto | Recherche | Météo Montpellier