Accueil » Le ciel dans tous ses états » 2012 » Chasse à l'orage dans L'Hérault le 4/5 août 2012

Chasse à l'orage dans L'Hérault
le 4/5 août 2012

Attente, traque et sommeil chamboulé, celà résume bien le week-end du 4 au 5 août 2012. Ce week-end s'annonçait orageux sur le relief du département de l'Hérault et sur l'axe habituel sud-ouest/nord-est de la France.

Samedi 4, je me lève assez tard, d'une part à cause de la fatigue accumulée de la semaine, mais aussi pour anticiper le manque de sommeil à venir. Vers 20h, des cellules orageuses évoluent dans le Sud du département de l'Aveyron, près de la frontière héraultaise. Le soleil au déclin sur Montpellier est désormais caché par les enclumes. Les bases sont néanmoins visibles à l'horizon, avec rideaux de pluie et ciel orangé en-dessous. J'observe tranquillement celà depuis chez moi, quelques coups de foudre décorent l'horizon mais c'est bien trop loin pour être exploitable photographiquement parlant, je me contente donc du ciel et sa variété de couleurs. Plus tard, peu avant minuit, nouveau spectacle à l'horizon avec une cellule orageuse isolée dans le Gard qui se déplace rapidement vers l'Ardèche : je photographie celà au zoom maximum mais les impacts lointains sont rarements esthétiques, je ne déciderais de traiter qu'une seule photo où l'on distingue un quadruple impact, pour la route. Voila pour la soirée/début de nuit, de la classique observation à domicile.

Après minuit, l'attente débute. Je reste en contact avec Mammatus34, nous surveillons une belle ligne orageuse qui évolue dans le Sud-Ouest, elle se trouve aux portes de Toulouse vers 2h du matin. On ne sait trop que faire... la ligne va t-elle passer dans l'Hérault ou simplement frôler le département? À cause de ce doute, nous ne partirons pas au Mont Saint-Baudille, l'excellent point d'observation mais un peu trop éloigné compte tenu de l'incertitude du comportement de la ligne. Finalement, vers 3h, nous décidons de partir pour Montarnaud, point de vue bien plus proche. On regrettera un peu (beaucoup?!) ce choix car la ligne longe la frontière héraultaise et c'est une belle pile électrique. De notre point de vue, ça flashera toutes les 5 secondes derrière le massif de la Séranne depuis notre arrivée (elle se trouvait alors dans l'Aveyron) jusqu'au levé du soleil (maintenant dans l'Ardèche). Du sommet du Saint-Baudille, nous aurions pleinement profité du spectacle se déroulant en contre-bas vers le Nord. Heureusement, on sauve la chasse avec quelques cellules qui se développent bien plus près, dans la vallée de l'Hérault. Avares en activité électrique, elles nous donnerons quelques photos passables : c'est frustrant mais mieux que rien! Le retour ne se fera que vers 7h, on reste pour profiter des dernières lueurs orageuses à l'horizon et du levé de soleil qui embrase les nuages résiduels. Pour info, étant restés à l'écart du gros des orages, nous auront pu voir la Lune et les étoiles à plusieurs reprises, ajoutant une belle ambiance à celle orageuse. La pluie nous aura également rendu visite pendant quelques minutes au cours de la nuit. Dimanche matin, 9h, au dodo!

Dimanche 5, on continue dans le chamboulement avec un nouveau réveil tardif vers 16h mais qui au final donne une "nuit" de sommeil assez courte. La nuit qui arrive devrait à nouveau nous offrir des orages, potentiellement plus proches cette fois-ci. Peu de temps après le réveil, je contacte NIKO34 qui se trouve dans l'Aveyron car de violents orages abordent ce département, notamment un monstre grêligène et potentiellement supercellulaire (à confirmer?). Il ne passera pas dessous mais en trouvera les traces peu de temps après, cf. le fil info de Keraunos. En début de soirée, les orages se multiplient dans les départements voisins de l'Hérault mais c'est seulement à l'avant de la ligne instable que se trouvent les cellules orageuses, à l'arrière il y a un immense paquet pluvieux... à ce moment-là, avec Mammatus34 et NIKO34, on se dit qu'il ne vaut mieux pas trainer et qu'il faut se positionner à Montarnaud pour intercepter ces cellules, ce sera sûrement la seule chance de la nuit. Arrivés vers 23h, alors que nous avons pu voir plusieurs flashs en approchant, on constate deux choses : l'activité électrique reste faible à modérée et la visibilité est excellente. Le second point est une très bonne chose mais le premier est... frustrant, une fois de plus! On va se contenter d'une ou deux cellules passant à proximité de Clermont l'Hérault/Lodève qui lacheront quelques sympathiques impacts, mais pas de quoi assouvir notre soif de pile électrique proche. Alors que nous photographions ces orages, nous remarquons de l'autre côté, en direction de Frontignan, une colonne nuageuse qui semble relier le sol à des bases nuageuses. Il n'y avait pas de cellules orageuses (ni simplement pluvieuses) dans ce coin, et de nuit, avec la distance en plus, difficile de dire s'il s'agissait d'un phénomène tourbillonnaire ou non. Il est possible que ces nuages bas soient le fruit d'un feu d'artifice observé un peu avant plus à l'Est, mais je reste sceptique sur cette hypothèse. Finalement, approchant de minuit, les cellules orageuses s'affaiblissent un peu partout, la pluie ne nous atteint même pas car nous nous situons en limite du corridor. À l'Ouest, l'énorme masse pluvieuse se résorbe petit à petit... c'était donc l'heure de partir et ce n'était pas plus mal, il fallait se lever le lendemain pour le travail.

Bilan : un week-end pas de tout repos, une activité orageuse décevante et/ou éloignée, mais tout de même le plaisir de chasser et d'avoir celà en récompense d'une longue semaine estivale. Évidemment, nous aurions pu ramener de meilleures choses en allant plus loin, mais faire beaucoup de kilomètres n'est pas toujours évident (situation pas non plus exceptionnelle, fatigue, voiture... entre autres). Je relativise avec le nombre de photos "présentables" ramenées, c'est pas si mal finalement et ça vient grossir un bilan 2012 pour le moment très bon! Il reste encore tout le mois d'août et surtout, particularité méditerranéenne, septembre à décembre avec ses épisodes méditerranéens/cévenols, pour espérer voir des choses violentes.


Montpellier - Début de soirée/nuit du 4 août
Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.
Montarnaud - Nuit du 4 au 5 août
Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.
Montarnaud - Nuit du 5 au 6 août
Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.
Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.
Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Retour à Le ciel dans tous ses états

Dernière mise à jour de la page : 8 août 2012

Contact | Copyright © 2004-2017 - chrispics.fr - Par Christian C. | Lexique | Chrispics Carto | Recherche | FB