Accueil » Le ciel dans tous ses états » 2014 » Observations orageuses les 22 et 23 mai 2014

Observations orageuses les 22 et 23 mai 2014

Alors que certaines régions françaises sont frappées par de gros orages en flux de Sud-Ouest, les régions méditerranéennes restent à l'écart. Il faudra attendre jeudi 22 et vendredi 23 mai pour enfin avoir quelque chose, un petit quelque chose. Jeudi, alors que je rentre du boulot, une ligne orageuse évolue à l'Ouest de l'Hérault. Vu la tournure des évènements et la fatigue, l'observation se fera non loin. Avec Mammatus34, nous décidons de nous placer à Claret pour avoir la vue sur les Cévennes où les orages devraient transiter. Il n'est pas envisageable de rester près du littoral étant donné la crasse nuageuse qui y règne (sur Montpellier et le littoral c'est même une grosse brume qui fera annuler quelques vols à l'aéroport). À notre arrivé, des flashs illuminent le ciel mais impossible de voir quoi que ce soit, la crasse est toujours tenace ! Le ciel est étoilé au-dessus de nos têtes, c'est rageant, il suffirait que ces nuages bas ne soient pas là et l'on verrait la convection et les éclairs. La visibilité s'améliorera quand les orages s'éloigneront, forcément... des petits canaux lointains, imprévisibles si l'on sort le téléobjectif, ce n'est plus vraiment ce que je recherche. Mais il faudra s'en contenter.


Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Vendredi, départ aux environs de 13h avec Mammatus34, direction le Nord de l'Hérault. Des orages devraient y transiter, aussi en Aveyron. C'est l'occasion de tester un spot repéré avec StreetView, le point d'observation "La Quille" situé sur le territoire communal de Les Plans, au Nord-Ouest de Lodève. Un panorama aussi exceptionnel que celui du Mont Saint-Baudille, avec son inconvénient également : la présence d'antennes. Pour notre première visite, un repli ne sera de toute façon pas nécessaire. La ligne orageuse présente de l'Aude à l'Aveyron ne voudra pas arriver jusqu'à nous et rien ne prendra ici. Le ciel se voile, la convection est visible au loin et des mammatus arrivent jusqu'à nos têtes, ils sont issus de la cellule orageuse qui transite dans l'Aude.

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Nous repartons assez rapidement, il n'y a plus rien à attendre de cette situation. En soirée, ça pourrait être intéressant dans le Gard, il vaut mieux donc ne pas rentrer trop tard. La soirée arrive et un nouveau front aborde l'Ouest héraultais, c'est faiblement orageux. Je n'avais pas regardé le ciel depuis un moment et c'est une belle chose que j'aperçois au balcon : un ciel instable qui s'apparente à un sillage turbulent. NIKO34 le sentait bien pour la limite Gard/Vaucluse, on hésitait à y aller... nous ne l'avons pas fait et on le regrette car ça a bel et bien pris là-bas. Ne voulant pas partir en trombe et tout rater, à la vue du ciel je décide de me poster non loin sur l'Est héraultais et on verra bien ce qu'il arrivera. La tramontane souffle fort, le ciel est esthétique mais l'activité orageuse reste bien discrète comme toujours. Heureusement que la voiture est la pour faire office de coupe vent pour photographier un peu.

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Au moment de la dernière photo, je tente tant bien que mal de capturer la foudre qui est maintenant visible en direction de Nîmes où des orages éclatent. Je n'obtient rien. Il ne pleut pas encore mais ça ne saurait tarder, le front approche. Tout à coup, je décèle un flash qui semble venir de derrière moi. Le tonnerre se fait rapidement entendre, un intra-nuageux vient de se produire juste au-dessus de ma tête. Repli stratégique express dans la voiture ! 2 ou 3 minutes plus tard, un flash m'aveugle : un impact vient de tomber derrière la colline à environ 2km : un bon gros boom qui fait sacrément plaisir ! Malheureusement pour moi, la pluie débute et il me sera impossible de photographier les éclairs qui se manifestent devant moi, une cellule à l'Est du Pic Saint-Loup. Le vent fort rabat la pluie devant l'objectif. Je suis dégouté car le ciel devient encore plus esthétique avec le soleil qui refait son apparition derrière le Pic Saint-Loup, le ciel s'embrase et les éclairs continuent. Je capture alors rapidement l'ambiance puis la foudre se manifeste à nouveau vers l'Est héraultais et le Gard, je prends donc position pour la photographier puisque à l'opposé du vent, la pluie n'est pas un problème. L’inconvénient, c'est que le ciel n'est absolument pas esthétique de ce côté. De plus, la plupart des impacts capturés et aperçus sont noyés dans les rideaux de précipitations, une impression de flou se dégage. Seules les 3 photos suivantes se démarquent :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

La fin du front et des précipitions se traduit par un ciel qui redevient totalement limpide mais aussi un air encore plus frais, on se croirait en hiver... les Pyrénées sont parfaitement visibles à l'horizon et quelques beaux mammatus accompagnent les derniers nuages. Une soirée finalement bien sympa avec beaucoup de couleurs, quelques grêlons, la foudre proche... mais des conditions de prise de vue bien difficiles !

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Retour à Le ciel dans tous ses états

Dernière mise à jour de la page : 11 août 2014

Contact | Copyright © 2004-2017 - chrispics.fr - Par Christian C. | Lexique | Chrispics Carto | Recherche | FB