Accueil » Le ciel dans tous ses états » 2015 » Orages cantalous le 18 juillet 2015

Orages cantalous le 18 juillet 2015

Depuis la mi-juin, un désert caniculaire. Un mois pleinement estival sans orages. Les organismes souffrent mais pour ma part c'est surtout dans la tête que j'ai mal, mal d'être privé d'orages au coeur de la saison la plus propice, un gâchis qui me pousse à être à l'affut de la moindre situation un tant soit peu proche. Avec Mammatus34, nous décollons vendredi 17 après-midi pour le Sud-Ouest. Nous avons hésité jusqu'au dernier moment entre SO et Massif Central, ce sera l'option SO... et un beau flop ! Sur la route, quelque chose aurait pu nous retenir... une convection isolée dans le Sud-Ouest de l'Aveyron nous offrant quelques gouttes sur la route puisque nous passons pile dessous. On s'arrête pour immortaliser cela :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

On garde en tête notre objectif, non, ne nous retournons pas... pourtant, en approchant d'Albi, il y a une sacrée convection derrière nous ! La convection a repris de la vigueur et un petit orage est né. Bref, notre beau flop se ferra à Moissac dans le Tarn-et-Garonne ! Ce qui remonte des Pyrénées est très pluvieux et perd de son activité. Vers 22h ou 23h, en contact avec Seb du Valdo et Chibisuke, on décide de les rejoindre dans le Cantal puisque le lendemain ce sera de toute façon par là-bas qu'il faudra être, autant être sur place directement. À peine nous atteignons l'autoroute près de Montauban que des cellules isolées éclosent dans le Lot et prennent la direction du Cantal : avec presque 2h30 de route pour atteindre le spot dans l'Ouest du Cantal, autant dire que c'est mort ! Nous verrons de beaux impacts sur la route. Arrivés là-bas, on tente quelques photos mais les orages sont déjà trop loins, Seb et Martial auront pu être à temps pour immortaliser cela ! Dodo express dans la voiture, réveil matinal sous le soleil et déjà des altocumulus dans le ciel... miam, une "belle" journée s'annonce. Direction le Nord-Est du Cantal, Seb nous fait faire du tourisme en passant par les Monts du Cantal, petit arrêt pour admirer le paysage près de la station du Lioran :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Retour donc près de Saint-Flour, un peu plus d'un mois après le passage en juin : le paysage s'est transformé en mode Été à mon plus grand plaisir et contrairement à la dernière fois nous arrivons dans la fournaise. Le temps d'un café et d'un McDo, nous arrivons pile poil pour le début des hostilités, à notre Nord/Nord-Est (ça s'éloigne, donc). Ambiance parfaite mais on en revient aux fondamentaux de cette année : 90% des orages diurnes rencontrés restent désespérément infoudroyant ! Un beau rideau de grêle se forme :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

À notre Sud, ça explose en Aveyron, en Lozère... on espère que ça va nous concerner. Idem, foudre toujours bien absente hormis un ou deux spaghettis lointains. La cellule suivante nous a fait espérer mais non, elle non plus n'a pas voulu (en même temps elle pousse sous un ciel enclumé...) :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

La bonne surprise de l'aprem va venir d'un orage qui va nous passer au Sud/Sud-Est, une base bien lisse et arrondie se forme rapidement et le phénomène dure environ 20/25min avant de se déstructurer. D'après la vidéo réalisée et la signature radar, c'est juste un echo en ligne qui nous vaut cette formation, ce fut en tout cas superbe à voir d'autant que je n'en vois pas souvent. Voici son évolution sur les photos suivantes :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Plus à notre Ouest, le baroud d'honneur diurne viendra du côté des Monts du Cantal (sur leur flanc Sud-Est) avec une cellule qui remonte et lâchera de la foudre visible, rien d'extraordinaire mais c'est toujours ça :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Comme vous pouvez le voir ce n'est pas faute d'avoir des cellules esthétiques et/ou proche de moi, mais ça ne veut vraiment pas lâcher de belles choses lumineuses et ramifiées à souhait ^^' Cette cellule marque la fin de l'évolution diurne, le soleil revient rapidement, la cagne avec ! Des altocumulus trainent encore, on est plutôt confiants pour la soirée/nuit, il n'y a plus qu'à patienter plusieurs heures... on tourne on vire, l'occasion d'immortaliser la faune locale avec une belle lumière de fin de journée :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Le soleil décline, les premiers signes à l'horizon avec l'Aveyron qui, comme l'après-midi, voit des cellules exploser tout autour de Rodez :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Sur les Monts du Cantal, de petites tourelles tentent de rejoindre la Lune et Vénus... ça n'a l'air de rien mais c'est pourtant les premiers signes de ce que l'on aura plus tard ! Pour le moment, ces petites poussées s'effondrent les unes après les autres. Vers l'Aveyron, on commence à distinguer des flashs et même quelques bouts d'éclairs :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Côté Sud, ça flash maintenant bien mais je n'obtiendrais rien de bien avant que la pluie n'arrive. Le seul loupé et de taille, un impact carrément plus proche en direction de la Lozère qui se rallume plusieurs fois : hors cadre (trop zoomé) ! Maintenant qu'il fait nuit, l'effet orographique (je suppose) donne son maximum sur les Monts et nous visons dans cette direction : ça ne tarde pas à flasher. La (les?) cellule devient frénétique, c'est éblouissant mais aucun impact. Je repousse les réglages pour imprimer la structure, ce sera au moins ça (f5.6 - 1000 iso) :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Je me dis qu'au premier impact je repasserais dans des réglages "correctes"... manque de bol, le premier impact ne fait pas semblant puisqu'il s'agit d'un extra-nuageux qui part à mi chemin de la cellule ! Étonnamment, le canal n'est pas trop cramé, si bien qu'avec le post-traitement je peux correctement rattraper la photo dans les limites de l'acceptable. Va s'en suivre quelques beaux impacts avant que la pluie et la proximité de l'activité électrique ne nous contraignent à nous replier dans la voiture :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Heureusement que nous avons eu cette belle cellule proche, la multitude de cellules qui remontent du Sud finit par se transformer en gros paquet pluvieux en nous atteignant. Dans une ultime tentative, on se place pas loin avec la vue sur les éoliennes et on shoote des voitures en espérant qu'une rencontre entre EDF et Zeus se fasse... il n'y en aura point ! 2h30, l'heure de retourner à la maison après plus de 24h à l'extérieur et une bonne fatigue. Un bilan qui aurait pu être plus fourni et qui me dissuade définitivement d'aller chasser plus loin que Toulouse (plus de 2h30/3h de route allez) car c'est à chaque fois un flop. Le Cantal et l'Aveyron, plus proches, restent des valeurs sures. Ce fut un plaisir de chasser dans la convivialité au coeur de la saison estivale !

Retour à Le ciel dans tous ses états

Dernière mise à jour de la page : 1er novembre 2015

Contact | Copyright © 2004-2017 - chrispics.fr - Par Christian C. | Lexique | Chrispics Carto | Recherche | FB