Accueil » Le ciel dans tous ses états » 2013 » Orages entre Aveyron et Hérault, 6 et 7 août 2013

Orages entre Aveyron et Hérault,
6 et 7 août 2013

Août débute à l'image de Juillet, chaud et électrique, l'occasion de capturer encore un peu plus de foudre!

Nuit du 6 août dans l'Aveyron : Estofex et Keraunos prévoient du lourd pour une partie de la France, le département de l'Aveyron est bien placé... avec la team Mammatus34 (lui, sa copine et son frère), on décide de partir se placer en fin de journée aux environs de Millau avec vue sur le Viaduc de Millau, ce n'est pas trop loin alors autant le tenter! Après avoir cherché un point de vue "à gauche" du viaduc sans succès, on se rabat sur sa droite où il y a plusieurs points de vue. Le seul inconvénient, c'est la vue bouchée vers le Sud-Ouest, pile dans l'axe où arrivent les orages. À part ça, la vue sur l'Ouest et le Nord/Nord-Est est vraiment excellente, sans compter le viaduc que l'on domine... il y a de sacrés spots tout autour de Millau! L'attente se fera jusqu'à la tombé de la nuit où l'on commence à apercevoir des flashs. Ambiance assez venteuse et ciel peu esthétique, voici les deux seules captures extérieures avant que la pluie n'arrive (avec le relief qui nous bouche la vue, donc!), le viaduc se trouve sur la droite par rapport aux impacts :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Puis la pluie arrive et surtout, nous sommes en plein dans la zone de foudroiement potentielle avec des éclairs inter-nuageux qui serpentent au-dessus de notre tête. On se réfugie dans la voiture et on tente tant bien que mal de shooter depuis celle-ci, ce n'est pas évident en étant quatre à bord. Bruno Auroy, habitant du coin et chasseur amateur comme nous le sommes, était présent non loin de nous cette nuit là mais nous ne le savions pas. Pour lui, la chance a payé avec une capture exceptionnelle qui a fait le tour des médias, 7 impacts simultanés sur les 7 piles du viaduc! Plus que des impacts, l'analyse d'un spécialiste français de la foudre, Alex Hermant, révèle qu'il s'agit très certainement de foudre ascendante résultant de l'impact positif tombé juste derrière le viaduc. À lire ici (où vous pouvez voir la fameuse photo) : Foudroiement exceptionnel du viaduc de Millau (nuit du 6 au 7 août 2013). Cette analyse révèle d'ailleurs que mes deux photos suivantes ont été prises seulement une dizaine de minutes après ce foudroiement... inutile de vous expliquer le dégoût d'avoir manqué d'aussi près la photo de l'année (et carrément de toute une vie de chasse!). En effet, étant donné que la pluie était présente et pouvait se renforcer à tout moment, on a du redescendre un peu par rapport à notre position initiale en pleine prairie.

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Foudre sur le viaduc : mise à jour au 15 février 2014 : durant le déplacement sur le point de vue, ma caméra embarquée était accroché à une vitre passager et filmait. Au hasard d'un revisionnage des vidéos réalisée en 2013, je suis tombé sur une grosse surprise : ma caméra a bel et bien capturé le foudroiement du Viaduc de Millau ! Voici d'abord la vidéo (vitesse réelle et vitesse ralentie) :

C'est en analysant image par image la vidéo que l'on retrouve des formes dans les éclairs qui sont identiques à celles visibles sur la photo de Bruno Auroy. La qualité des images extraites n'est pas terrible mais elle permet de ne pas avoir de doute possible. Cette vidéo confirme donc qu'on a raté cela à peu de chose près, mais merci à ma caméra d'avoir capturé cette fantastique manifestation! :) Voici quatre captures de la vidéo :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Nuit du 6 au 7 août dans l'Hérault : le plus gros se trouvant vers notre Est maintenant, on bouge un peu pour trouver un point de vue, on verra de superbes impacts assez proches mais la pluie étant toujours la, bien difficile de capturer ça de la voiture. Finalement, les orages se transforment en immense paquet stratiforme, tout se désactive, on décide alors de rentrer. Sur le chemin du retour, aux environs de Clermont l'Hérault, on aperçoit des flashs dans le ciel héraultais ainsi que quelques impacts! Le tout se produit dans la direction de Montarnaud... pourtant, sur les radars de précipitations ce sont vraiment de vuglaires échos faiblement pluvieux qui se présentent dans le coin. La fatigue et le doute étant là, on ne s'arrête pas à Montarnaud. Arrivés à destination, ça continue... mais la encore on décide de ne pas se déplacer jusqu'à Montaud. Finalement, la séance photo se fera de chez moi. C'est carrément une ligne orageuse qui se forme, du littoral jusqu'aux Cévennes, à l'Ouest de Montpellier. Au début, les impacts sont lointains, j'en capture beaucoup mais le rendu est ridicule. Puis, la ligne se rapprochera et m'offrira quelques beaux impacts sur l'Ouest/Nord-Ouest de la ville, certains étant bien proches avec de forts grondements :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Soirée et nuit du 7 août dans l'Hérault : après une nouvelle nuit de sommeil très courte (d'autant que l'orage s'est invité en mer vers 6h du mat', me réveillant), cette nouvelle journée s'annonce encore très intéressante, cette fois l'Est héraultais est en ligne de mire. La journée se caractérisera par un ciel chaotique très esthétique. Des orages évoluent sur l'Est du département à la mi-journée, impossible d'aller les chasser. En fin de journée, encore des cellules orageuses dans le même coin au Nord de Montpellier, je suis enfin sorti du boulot mais le tout s'évacue assez rapidement, je décide donc de ne pas partir directement. Peu de temps après, une cellule éclot au large d'Agde (environ), je fonce alors avec un ami me positionner et rejoindre Mammatus34 sur l'Est de Montpellier. Devant nous, une cellule s'évacue vers le Gard, on y verra un ou deux flashs sur la route et surtout on roulera sur le lieux où elle est passée, la route était bien trempée. Derrière nous, vers le Sud, ciel d'encre mais c'est uniquement lorsque nous arrivons à bon port qu'on aperçoit les impacts de foudre. À peine descendu de la voiture, c'est une belle structure et un sacré rideau de pluie sur la mer qui se dévoilent devant nous, avec des impacts extra-nuageux qui tombent entre le rideau et l'avant de la cellule. La forme de l'avant me fait penser à une jupe de supercellule mais ce n'est pas évident d'être sur, la visiblité est moyenne, on voit juste une forme... mais Keraunos confirmera peu de temps après dans son suivi qu'il s'agit d'une supercellule! Ça fait plaisir d'en avoir vu une, la première depuis avril 2012 à Toulouse. Elle n'était pas aussi esthétique mais niveau foudre extra-nuageuse c'était un vrai pillonage durant les premières minutes après notre arrivée, avec des impulsions multiples au point que mon ami et Mammatus34 pouvaient déclencher en rafale leur appareil. La supercellule s'éloigne assez rapidement dans les Bouches-du-Rhône, on finit par ne plus la distinguer. Au Sud, à peu près au même endroit, d'autres cellules se déclenchent, nous offrant quelques captures supplémentaires. Sur l'Ouest héraultais et le Centre Hérault, des cellules explosent, la convection est visible, on se dit que ça ne fait que commencer et la nuit approche. Malheureusement pour nous, alors qu'un gros paquet de cellules bien actives arrivent par l'Ouest, l'activité électrique restera ridicule... c'est le total inverse de la nuit dernière où de pauvres petites cellules donnaient déjà une forte activité électrique (avant de devenir une vraie ligne orageuse). Frustrant... surtout quand on voit l'agglo de Montpellier éclairer un tel ciel! J'aurais quand même une belle récompense avec les deux derniers clichés, impacts au Nord de Montpellier (le seul endroit où il y a eu de l'activité électrique dans la nuit dans notre coin, et encore c'était le plus souvent des flashs). L'ambiance qui se dégage avec le Pic Saint-Loup dans les nuages et la montagne de l'Hortus éclairée par les impacts me plaît beaucoup!

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Au passage de la ligne, de fortes rafales se lèvent, accompagnées pendant 2 ou 3 minutes d'une petite grêle puis d'une pluie soutenue. Il est temps de rentrer et il n'y aura au final rien de plus dans la nuit. Un peu déçu de cette journée par rapport au potentiel, surtout pour la foudre nocturne. Pour résumer ces deux jours, encore des kilomètres et de la fatigue mais surtout, encore de belles choses vues et vécues! Un Été rêvé!

Retour à Le ciel dans tous ses états

Dernière mise à jour de la page : 15 février 2014

Contact | Copyright © 2004-2017 - chrispics.fr - Par Christian C. | Lexique | Chrispics Carto | Recherche | FB