Accueil » Le ciel dans tous ses états » 2018 » Orages entre Hérault et Gard du 15 au 17 mars 2018

Orages entre Hérault et Gard
du 15 au 17 mars 2018

Ce mois de mars est de l'inédit pour ma part... d'habitude, il y a un petit orage au cours du mois et celui-ci marque souvent le tout premier orage de l'année. On en est très loin cette année avec déjà de nombreux et prolifiques orages, auxquels viennent donc s'ajouter trois nouvelles journées orageuses consécutives en milieu de mois !

Jeudi 15 mars : L'évolution diurne se met en place dans l'après-midi sur les reliefs héraultais. À le sortie du boulot je prends la direction de la vallée de l'Hérault pour aller voir ce qui se passe dans la zone habituelle entre Salagou, Escandorgue, Séranne... j'hésite à me diriger plus à l'ouest vers une cellule qui semble plutôt active mais j'en ai une juste à côté de moi alors je vais tenter l'option de proximité. Une jolie ambiance printanière avec une base bien esthétique. Cette cellule finit par s'éloigner en longeant le massif de la Séranne et ira mourir sur le nord-est héraultais, bien active en produisant de la grêle sur son passage.

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Le soleil décline et la situation est intéressante dans l'Aude avec des orages qui se développent et s'apprêtent à aborder l'ouest héraultais. Une barrière nuageuse à l'horizon, de la convection... allez, l'appel du nocturne est trop fort, direction le bittérois. Des flashs tout le long de la route, bien violent en s'approchant pour de bon et dévoilant à nouveau une belle structure nuageuse à l'avant du paquet orageux. J'arrive un poil trop tard puisqu'à 10min près, je rate l'essentiel de l'activité orageuse. Malgré l'affaiblissement, j'aurais droit à deux lueurs supplémentaires et un petit spaghetti, faisant ressortir la structure. Alors que je suis installé à une dizaine de mètres de la voiture et j'observe désespérément le ciel ne plus vouloir s'illuminer face à moi, un flash violent et la vision de ramifications juste devant moi me surprend : une cellule née quasi sur ma position ! Le tonnerre se fait bien caverneux et puissant, caractéristique d'une activité électrique au zénith... je range en trombe le matériel, hors de question de rester dehors avec une jeune cellule comme ça ^^' La pose à cet instant est cramée car j'avais monté les réglages de l'appareil pour imprimer la structure à l'horizon : F 5.6 / 800 ISO avec une telle proximité, ça ne pardonne pas !

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Je me repositionne alors un peu plus loin de manière à pouvoir poser le trépied juste à côté de la voiture. Ça ne rate pas, la foudre s'abat sur la plaine devant le village (mais je ne l'aurais pas, mauvais réglages et position). Je vais alors reprendre de l'avance et espérer pouvoir faire mieux plus à l'Est. Durant mon trajet, la foudre se réactive à nouveau quand je suis entre Béziers et Montblanc. Je me pose finalement près de Sète pour le reste de la soirée, le plafond nuageux qui m'accueile est plutôt sympa ! Des cellules au potentiel orageux se présentent sur l'ouest de l'étang de Thau... ça finit par tourner à l'orage mais comme dans l'après-midi, ça reste peu actif et il arrive facilement de louper les impacts, trop à droite, trop à gauche... j'aurais droit à de l'électricité au-dessus et derrière l'île singulière :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Vendredi 16 mars : La convection démarre plus tôt aujourd'hui, ciel limpide sur le montpelliérain alors que c'est bien chargé et cotonneux sur l'arrière-pays, une magnifique ambiance qui rappelle le mois de juin au meilleur de la convection estivale. À nouveau, direction la vallée de l'Hérault... et en encore plus radin que la veille, les rares cellules sont bien peu électriques et ne lâchent que de l'intranuageux. Je capture l'ambiance, toujours agréable (mais il fait bien plus frais... 17/18°c en sortant de Montpellier, 13/14°c avec vent frais ici), on passe du presque-été au presque-hiver en peu de temps :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

La pluie arrive, j'attends de voir l'évolution. C'est moche. Une meso dépression devrait transiter dans la soirée sur le littoral, on en sent ses premiers effets avec quelques cellules qui prennent en mer. La nuit approche, je vais alors me placer sur le bord de mer. Très très au loin, des flashs et des "micro canaux" se manifestent en mer, prémices de ce qui va toucher les Bouches-du-Rhône en début de nuit. En direction de Sète, la convection est la et des cellules ont également éclos mais tout cela reste non-orageux... par contre, on le devine et la montée en ISO le révèle encore une fois en ce mois de mars de dingue, une belle structure linéaire se présente dans le ciel :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Énième et ultime replacement vers l'Est pour me retrouver au sec. Le même ciel tourmenté se rapproche à nouveau, c'est beau mais c'est désespéramment calme. Plus au sud-est, ça se met à flasher. Je n'ai pas la vue mais ce sont les orages bucco-rhodaniens qui s'activent ! Ça donne envie d'y aller... mais l'activité électrique plutôt timide de la journée me ramène à la raison, et surtout, je suis épuisé et faire encore une heure de route n'est absolument pas raisonnable. La pluie commence à revenir, je repars alors avec un gout amer... et LA, ZEUS LE GROS TROLL : je viens de reprendre la route quand un flash se produit au-dessus de ma tête. Grrrr... impossible de faire rapidement demi-tour. Finalement, avant de m'engager réellement sur la voie rapide, il y a un bas côté assez large pour s'arrêter en sécurité... je ne cherche pas à comprendre, c'est la ou jamais ! Avant même d'avoir installé le trépied, je vois un impact tomber face à mois, à quelques kilomètres dans les terres, et un doux son du tonnerre raisonne et sent bon l'orage proche : yes ! :) la journée se termine finalement très bien, une observation courte en étant encore au sec avec cette cellule qui a explosé sur l'extrême est héraultais, dans la continuité des cellules qui explosent sur le littoral provencal et à l'avant immédiat de la petite dépression qui transite !

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Samedi 17 mars : Nouvelle opportunité orageuse en ce samedi. Cette fois, l'Hérault ne sera pas à l'honneur et l'observation restera lointaine. Dans l'après-midi, la convection explose sur l'Est du Gard et devient carrément esthétique à la frontière Gard/Vaucluse/Bouches-du-Rhône. Trop loin pour y aller sachant que l'activité électrique reste une fois de plus modérée et qu'il pourrait y avoir des choses plus proches. En soirée, la convection explose à son tour sur le nord du Gard. Je vais alors me placer avec un ami pour espérer observer cela en nocturne. Ça mettra du temps à devenir électrique malgré la belle ligne de précipitation qui descend lentement des Cévennes mais un premier flash se produit. L'activité orageuse restera hélas lointaine (le zoooom est de sortie). En continuité de ces déclenchements toujours plus à l'ouest, une ligne née sur l'est héraultais, à quelques kilomètres de notre position. Intensités pluvieuses similaires à celle du nord gardois et aux orages également présents sur l'est gardois... mais elle ne voudra jamais devenir électrique, dommage. Sur la Camargue, des cellules également mais même topo. Enfin, comme la veille, ça s'active sur les Bouches-du-Rhône (c'est toujours lointain mais ce sera visible !).

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Retour à Le ciel dans tous ses états

Dernière mise à jour de la page : 6 février 2019

Contact | Copyright © 2004-2019 - chrispics.fr - Par Christian Carmona | Lexique | Chrispics Carto | Recherche | FB