Accueil » Le ciel dans tous ses états » 2016 » Orages entre lac et étang le 14 septembre 2016

Orages entre lac et étang
le 14 septembre 2016

Premier épisode méditerranéen de l'automne 2016, on y est !

Après environ un mois de calme plat, les orages se rappellent qu'il est temps de nous rendre visite. Le gros de la dégradation devrait se produire durant la journée du 14 septembre mais à l'approche de l'échéance il devient clair que cela pourrait démarrer dès la nuit du 13 au 14. J'anticipe comme je peux afin de pouvoir effectuer une nuit de traque. Il est environ 1h du mat' quand je décolle, direction le Lac du Salagou dans le Centre Hérault où je rejoins des compères de contemplation orageuse. La crasse nuageuse qui accompagne traditionnellement ces épisodes automnaux est présente mais laisse passer quelques trouées de ciel clair, on a connu pire. Vers 3h, les orages se déclenchent comme prévu et commencent à former une ligne à notre Ouest qui ne se décale que très lentement vers l'Est, le flux étant surtout Sud-Nord. On va attendre que ça arrive et espérer qu'un impact tombe sur le lac, ce sera très certainement le cas mais notre point de vue offre une ouverture limitée, beaucoup d'impacts tomberont derrière les montagnes. Une belle et douce ambiance pour débuter l'épisode en tout cas :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

La pluie finissant par nous atteindre, on se replie plus à l'Est. Le foudroiement est un peu anarchique et le plafond bas, le fait de s'être décalé rend les impacts forcément moins esthétiques : il est temps de sortir le zoom et d'espérer que ça tombe dedans :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

À nouveau rattrapé par la pluie, je décide de quitter mes compagnons afin de ne pas rester bloqué dans le déluge qui se met en place et qui va déverser de grosses quantités d'eau en haute vallée de l'Hérault notamment. L'échappée fut sportive avec un déluge rendant la conduite difficile sur l'autoroute. Arrivé aux environs de Montarnaud, la pluie cesse tandis que les flashs sont toujours aussi nombreux dans le ciel. Je vais alors tenter de capturer la foudre, d'abord dans la plaine mais sans véritable succès puisque les collines gâchent le spectacle. De plus, le foudroiement est toujours aussi anarchique. Je vais alors me positionner en hauteur sur un spot que je n'avais jamais tenté mais le résultat va être décevant. En effet, une ligne à haute-tension se situe pile dans la zone de visée. Et pour ne rien arranger, je vais oublier d'arrêter certaines poses avant que des voitures ne passent, or ces poses renferment de magnifiques impacts. Avec ce double handicape, pas grand chose à en tirer : je vous montre tout de même celles-ci qui valent le coup d'oeil :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Cette ligne orageuse reste peu mobile et je n'arrive pas à en tirer plus... il va être temps d'aller au boulot, je finis donc par laisser tomber. La journée sur l'Est héraultais va être ponctuée de nombreux orages. À la sortie du boulot, je file en Petite Camargue pour tenter d'intercepter un orage en mer mais c'est le déluge complet... c'est à nouveau du grand n'importe quoi sur la route avec une visibilité très réduite. Après une boucle pour tenter d'en sortir, je finis par revenir en arrière et me pose aux cabanes de Pérols au bord de l'Étang de l'Or. C'est carrément une nouvelle ligne orageuse qui s'est formée de la mer jusqu'à l'intérieur du Gard. Fatigué de ces nombreuses heures, je ne tenterais pas de poursuivre cela, d'autant plus que la foudre reste essentiellement noyée dans le déluge :

Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle. Cliquez pour avoir la photo à sa taille réelle.

Dans la nuit, de nouveaux orages seront visibles au large de l'Hérault mais je n'aurais pas la force de bouger, ceux-ci ne tiendront qu'une heure environ. Au final quelques belles photos et des loupés, cela faisait du bien de renouer avec le spectacle des orages... et malgré tout, la crasse qui accompagne ces épisodes n'a pas été totalement présente puisqu'on a pu capturer un peu de foudre.

Retour à Le ciel dans tous ses états

Dernière mise à jour de la page : 24 septembre 2016

Contact | Copyright © 2004-2017 - chrispics.fr - Par Christian C. | Lexique | Chrispics Carto | Recherche | FB